La Péninsule de Curonia

 

Neringa est sans aucun doute l’endroit le plus pittoresque de Lituanie. Le territoire de cette municipalité s’étend sur presque 50 kilomètres. Cependant, compte tenu de sa situation géographique unique sur la péninsule de Curonia, c’est une des moins peuplée de Lituanie. Neringa est constituée de la formation de quatre  villages: Juodkranė, Pervalka, Preila et Nida.

Ces bourgades sont toutes très populaires auprès des Lituaniens et des touristes étrangers (spécialement les Allemands), tout au long de l’année. L’agglomération se situe entre la mer et la terre et est à la merci des forces de la nature – une caractéristique qui est bien mise en évidence par les mouvements incessants des dunes de sable qui ont enseveli plus d’une dizaine de villages  au cours des âges, comme des fouilles archéologiques ont pu le démontrer. On se rend à Neringa en embarquant à bord du ferry traversant le lagon de Curonia. Le ferry transporte passagers et véhicules ainsi que les autocars pour une traversée qui dure à peine quelques minutes.

Juodkrantė

Le tout premier village de Neringa, Juodkrantė vous accueille avec sa colline des sorcières (‘Raganų kalnas’ en lituanien). Au milieu des forêts de  pins maritimes centenaires qui recouvrent ses flancs, la colline est décorée de sculptures en bois mystérieuses représentant des personnages de légende ou des récits fabuleux. La légende locale évoque des personnages diaboliques et des sorcières qui célébraient leurs rites à cet endroit et qui ont donné son nom à cette colline. Depuis le point culminant de cette colline, on jouit d’une vue exceptionnelle d’un côté sur la mer baltique et de l’autre sur l’étendue étincelante du lagon. A Juodkrantė même, les quais sont décorés de sculptures de pierre. A la sortie du village, la colline des hérons (‘garniai’ en lituanien) est réputée pour ses nombreuses colonies de cormorans. Ces « envahisseurs » sont parvenus à s’imposer et à chasser les colonies de hérons qui avaient dans le passé donné son nom à cet endroit. La population de cormorans que l’on peut observer ici constitue une des plus importantes colonies d’Europe. Ces oiseaux ne sont pas toujours accueillis à bras ouverts par les exploitants forestiers ni les pêcheurs à cause du vacarme permanent occasionné par une telle concentration d’oiseaux et des dégâts qu’ils peuvent occasionner dans les forêts alentours. Cependant, c'est un spectacle exceptionnel que les amateurs de nature ne doivent pas manquer, d'autant plus que l'endroit est pourvu d'observatoires ornithologiques.

La réserve naturelle de Nagliai est sans doute l’un des plus beaux endroits de Neringa. Ce paysage singulier, avec ses dunes imposantes à perte de vue, vous enchantera. Il évoque la mémoire de villages anciens aujourd’hui disparus et crée une atmosphère nostalgique qui vous envoûtera. Elle se situe entre Juodkrantė et Pervalka. Les dunes grises ou dunes « mortes » comme on les nomme ici, recouvrent entièrement les terres et vos pas vous conduiront à travers les étendues infinies de sables qui ont enseveli plusieurs villages de pêcheurs au cours des siècles passés. Un chemin de bois vous conduit à travers un paysage en mutation permanente d’où vous jouirez de points de vue à couper le souffle sur un décor naturel sculpté par le vent du large, avec ses cuvettes profondes et ses collines de sables aux allures vertigineuses.

Ici, entouré de silence, vous serez pris de l’irrésistible envie de ne plus faire qu’un avec la nature environnante. En fin de journée, lorsque le soleil descend sur l’horizon, les dunes s’enflamment en prenant des couleurs spectaculaires et chatoyantes. Dans la réserve, le promeneur doit rester sur les chemins balisés. L’accès au site est strictement contrôlé afin de préserver les dunes dont la fragilité naturelle serait rapidement mise à mal par une activité humaine non maîtrisée et encadrée.

Pervalka et Preila

Le phare de Pervalka se dresse fièrement sur une île artificielle. A Preila, il est possible de visiter une authentique maison de pêcheurs construite dans le style ancien spécifique à cette localité. Le village est réputé pour ses collines et son embarcadère. La route cycliste qui relie Juodkrantė à Nida passe par Preila. Les pêcheurs, très attachés aux traditions, habitent toujours dans les villages de Neringa. Déguster le poisson frais ou fumé capturé par les pêcheurs locaux dans le respect des méthodes ancestrales est un must.  

Nida

Nida est le joyau de Neringa. Cette bourgade et la campagne environnante sont très appréciées des visiteurs qui tombent sous le charme de son caractère pittoresque et sa quiétude.  Bien que de taille modeste, on y retrouve l’ambiance de grandes cités. Le poète Patrick Kavanagh a écrit : «  J’ai écrit l’Iliad en m'inspirant de personnages issus d'une telle lignée locale. Les dieux lui ont attribué sa propre importance ».

Bien que Nida soit de taille modeste, je pense que Kavanagh serait d’accord que cette petite ville est l’égale de Rome ou Athènes. Depuis la colline Parnidis qui domine l’agglomération, il est aisé d’imaginer que des titans ont séjourné ici. Le cadran solaire qui couronne le sommet de la colline nous rappelle que toute histoire humaine est éphémère et que nous ne disposons que d’un temps limité sur terre pour jouir des beautés de  Nida.  Depuis le sommet de la dune de Parnidis, le paysage de la péninsule s’ouvre devant vous à perte de vue, variant de pelouses verdoyantes aux dunes de sable ancien couleur d’ambre. Ce n’est pas étonnant que cet endroit constitue un des lieux pittoresques les plus visités de toute la Lituanie. C’est d’ici que vous jouirez du plus beau panorama sur la péninsule. Depuis ce point de vue exceptionnel, on peut admirer les lever et coucher de soleil les plus majestueux qui embrasent ce paysage dunaire comme à l'aube de l’humanité. La dune qui culmine à 50 mètres de hauteur, n’attire pas les visiteurs que pour sa taille mais aussi pour les vues impressionnantes qu’elle offre sur toute l’agglomération de Nida, le bleu cobalt de la lagune de Curonia, la mer baltique, le phare de Pervalka et la corne de Grobštas qui marque la frontière avec la Russie. Une fois descendu de la dune, le promeneur peut enfin jouir de la paix et du silence en longeant les rives du lagon.

La faune et la flore sont également très variées à Neringa. Dans le Parc National de Kuršių Nerija, on trouve des espèces  variant du papillon à l’élan. La ville détient également des trésors culturels qui ne demandent qu’à être découverts. En se promenant dans les rues de Nida, on peut pousser la porte du musée galerie consacré à l’ambre, où Thomas Mann a séjourné en villégiature d’été. La résidence d’été du lauréat allemand du prix Nobel de littérature et ses vues incroyables sur la côte baltique a été une source d’inspiration pour l’écrivain.

Neringa, et plus particulièrement Nida, se distingue par leur architecture locale. A Juodkrantė, se trouve une galerie de girouettes qui sont, au même titre que les clôtures multicolores et les toits de chaume, des éléments caractéristiques de l’habitat traditionnel des pêcheurs. Il a longtemps, les habitants croyaient qu’en décorant les faîtières des toitures avec des chevaux, des oiseaux, des fleurs ou des ancres marines  ils protégeraient leur famille de la famine, de la maladie ou des démons.

L’église gothique évangélique et luthérienne de Nida constitue un autre témoignage de traditions anciennes de cette région. (Le phare d’Urbas adresse aux bateaux croisant au large des messages au sujet de la petite ville de Nida).

Pour les plus actifs d’entre vous, il y a à Neringa d’innombrables possibilités de s’adonner à votre sport favori, que ce soit la voile, le canoë, la parapente ou encore le kiting, les randonnées ou la marche nordique qui bénéficient d’un encadrement de qualité. En hiver, des courses de ice-blokart et des randonnées à ski sont organisées.

Neringa va vous émouvoir et ne vous laissera pas indifférent – un fois que vous aurez fait sa connaissance, vous allez toujours avoir cette irrésistible envie d’y revenir !